Profil du Chercheur

image

Anatoliy Gruzd

Ryerson University

Tendances sur les médias sociaux : qui prend la parole et qu’ont-ils à dire?

Anatoliy Gruzd de l’Université Ryerson est un chercheur spécialisé en médias sociaux. Il tente de déchiffrer notre monde interconnecté et de comprendre comment notre utilisation des médias sociaux modifie notre façon de communiquer, de collaborer et de diffuser l’information.

Prenons par exemple l’impact des grands projets d’infrastructure. Gruzd et son équipe ont récemment analysé Instagram et Twitter afin de mieux comprendre les conséquences des restrictions d’accès au pont Macdonald à Halifax durant le projet de remplacement de son tablier. Chaque jour, 48 000 véhicules, 700 cyclistes et 750 piétons empruntent le pont qui traverse le port d’Halifax. Depuis le début des travaux il y a près de deux ans, le pont a été fermé presque tous les soirs et toutes les nuits et il arrive occasionnellement que sa réouverture soit retardée le matin.

Tel que le souligne Gruzd, lorsque les gens aiment quelque chose, le détestent ou s’y interessent, ils se tournent souvent vers les médias sociaux. En passant au travers de millions de posts Instagram et de tweets à l’aide du calcul informatique de pointe, Gruzd a découvert des différences significatives dans la façon dont les Haligoniens utilisent chaque plateforme.

Même si Instagram est une application de partage de photos, son contenu correspondait davantage à des conversations. Que les photos des travaux aient été mises en ligne par les responsables des travaux ou par les Haligoniens eux-mêmes, elles menaient souvent à des discussions sur le travail des ouvriers ou l’avancement des travaux. Selon Gruzd, ces utilisateurs voulaient essentiellement en apprendre davantage sur le projet. Twitter était en revanche plus utile pour propager les dernières nouvelles et mises à jour relatives à la fermeture et réouverture du pont.

Gruzd s’est servi à la fois d’analyses de réseaux et d’analyses textuelles pour tirer ses conclusions. Les analyses de réseaux lui ont indiqué la façon dont les utilisateurs étaient reliés et lesquels dominaient les conversations. Gruzd et son équipe ont ainsi découvert une forte coalition de cyclistes qui s’opposait à certains aspects du projet. En parallèle, les analyses textuelles montraient précisément ce que pensaient les utilisateurs. Selon Gruzd, la combination de ces types de renseignements pourraient aider les gouvernements à gérer les risques liés aux interruptions d’infrastructures.