Profil du Chercheur

image

Eric Miller

University of Toronto

Comment apprivoiser les embouteillages urbains

Toute personne qui a souffert des embouteillages en centre urbain sait qu’il y a amplement de place à l’amélioration en ce qui concerne les systèmes de transport des villes. Heureusement, Eric Miller, un ingénieur civil à l’Université de Toronto, étudie la situation. Il crée des simulations informatiques des déplacement régionaux afin que les urbanistes puissent prévoir avec exactitude les besoins en transport d’une ville.

Grâce à des logiciels et de puissants ordinateurs capables d’effectuer des calculs complexes et simultanés, le modèle Miller fonctionne sur deux niveaux. Le premier niveau prédit les tendances de déplacements en utilisant des données connues tels que la population et la démographie, l’emplacement des maisons, des appartements, des bureaux et des écoles.

En fonction de ces données, Miller peut prédire le comportement de déplacement de la population. Plusieurs municipalités utilisent déjà son modèle de priorisation des déplacements dans la région du Grand Toronto (TASHA) afin de prévoir les besoins en transport et de développer les meilleures pratiques.

Eric Miller et son équipe simulent les déplacements de 6,5 à 10 millions de personnes selon l’année de prévision. Cela représente 20 millions ou plus de déplacements par jour couvrant tous les moyens de transport sur une grande surface. En fonction du nombre de personnes et du système de transport, le modèle TASHA peut dire de quelle façon les gens vont se déplacer et quel sera l’impact sur les réseaux de transport.

Bien que TASHA soit un modèle sophistiqué, Eric Miller a l’intention de hausser son niveau d’un cran avec un modèle de seconde génération semblable au jeu vidéo « SimCity », dans lequel les joueurs doivent créer une ville de toute pièce. Dans ce jeu, une ville évolue dans plusieurs directions et le joueur apprend à gérer ces expansions afin de satisfaire les besoins complexes des citoyens.

De même, le modèle de simulation d’Eric Miller –qui est un travail en cours – illustrera l’évolution d’une ville en se concentrant sur les déplacements de sa population. Miller et son équipe sont en train de créer une population synthétique dont ils suivront le comportement selon diverses situations.